Word from a Participant

Jeudi, le 24 octobre, le panel d’experts formé par la Société royale du Canada a fait escale à Montréal dans les locaux de l’Université de Montréal pour rencontrer une cinquantaine de participants qui désiraient contribuer à sa consultation publique portant sur l’avenir des bibliothèques et des archives au Canada.

Des membres de l’exécutif de l’ASTED3S y ont présenté de quelle façon les bibliothèques du milieu de la santé se concertent pour offrir des services de qualité dans les établissements reliés à la santé malgré les difficultés de financement et de reconnaissance professionnelle. Un mémoire sera déposé à la SRC d’ici le 17 janvier 2014 qui inclura les résultats de son sondage en cours portant sur l’état de la situation des centres documentaires reliés à la santé. Lors de la consultation, l’ASTED3S a été le seul organisme à avoir délégué un membre anglophone et un membre francophone afin d’illustrer la dualité linguistique de l’association et la seule à énumérer l’ensemble d’outils technologiques qu’elle a développé pour tenter de faire face aux difficultés reliées aux contextes budgétaires actuels et le manque de ressources disponibles (il y a eu mention du blogue, de la liste de discussion, des journées de formation à prix abordable, du bottin des membres électronique pour faciliter l’échange d’informations, et de l’organisation du prochain congrès pancandien de l’Association des bibliothèques de santé du Canada (ABSC-CHLA), etc.).

D’autres associations ont également présenté au groupe d’experts leur vision de l’avenir des bibliothèques et des archives, soit l’Association des bibliothèques du Québec, la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec, l’Association des archivistes du Québec, l’ASTED, etc. Plusieurs mémoires suivront d’ici le 17 janvier 2014.

Parmi les éléments présentés par divers participants, j’ai été intéressée à entendre que, sur le plan des compétences professionnelles, il serait souhaitable que les formations à la maîtrise en sciences de l’information assurent aux futurs bibliothécaires une formation reconnue en gestion car de plus en plus de postes exigent des compétences en gestion et exigent le leadership qui vient avec. Selon des participants, cette qualité fera en sorte que les bibliothèques et les archives pourront assurer leur position stratégique.

Un autre point qui a retenu mon attention est le lien à créer avec le milieu des archives qui gère la matière première utilisée par les auteurs dont les livres seront éventuellement diffusés par les bibliothèques.

Un des participants a relevé le peu de place accordé à Montréal dans le processus de la consultation publique de la SRC. Il a fait remarquer que le groupe d’experts aurait pu accorder plus de temps pour sonder la réalité documentaire du Québec.

Bonne nouvelle:

Le panel d’experts reviendra à Montréal en février 2014 pour faire une autre consultation publique; l’annonce sera plus largement diffusée auprès du grand public. De plus, lors de la publication du rapport, une médiatisation plus grande sera faite afin d’assurer que le sujet abordé dans le rapport prenne sa place dans les débats de société.

France Pontbriand, présidente
ASTED3S 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s